Richelieu
Rez-de-chaussée
Antoine-Denis Chaudet (1763-1810), le néoclassicisme en sculpture / James Pradier (1790-1852)
Salle 225

détail des bustes
vue de dos
Jean-Jacques PRADIER, dit James
Genève, 1790 - Bougival, 1852

Les Trois Grâces
1831
Marbre réalisé à partir de 1829, d’après le modèle en plâtre achevé en 1825, et présenté au Salon en 1831.

Marbre
H. : 1,72 m. ; L. : 1,02 m. ; Pr. : 0,45 m.

Les Grâces, déesses de la beauté dans la mythologie grecque, sont habituellement représentées nues, debout, se tenant par les bras, la figure centrale placée dos au spectateur. Pradier reprend la disposition déjà adoptée par le sculpteur italien Canova (1757-1822) qui les tourne toutes les trois du même côté. Le classicisme de Pradier se teinte ici de sensualité et d’élégance.
Acquis par le ministère de la Maison du Roi le 27 septembre 1831. Dépôt du musée national du château de Versailles en 1928 entré au Louvre en 1928.
Département des Sculptures
L.P. 5



Contacts | Credits