Richelieu
2 e étage
Galerie Médicis
Salle 801

détail de la tante et la soeur de la reine
détail des personnages centraux
Petrus Paulus RUBENS
Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640

Les Épousailles de la reine ou La Réception de l'anneau, dit encore Le Mariage par procuration de Marie de Médicis et d'Henri IV, à Florence le 5 octobre 1600
H. : 3,94 m. ; L. : 2,95 m.

La cérémonie (à laquelle assista en son temps le jeune Rubens !) eut lieu à S. Maria del Fiore, présidée par le cardinal Aldobrandini, légat et neveu du pape Clément VII. L'oncle de la fiancée, le grand-duc de Toscane, en lui remettant l'anneau, épouse symboliquement la reine au nom d'Henri IV. À droite, les négociateurs français ; à gauche, la tante et la sœur de la reine. Marie, vêtue de blanc, a sa traîne tenue par l'Hymen. Le groupe sculpté du Christ mort supporté par Dieu le Père (comme dans une Pietà) est une belle réinvention de Rubens, substituant une sculpture puissamment unifiée à celle, en deux parties superposées, du michelangelesque Bandinelli, qui subsiste, démembrée, à Florence. La composition générale du tableau s'inspire du Mariage de la Vierge, gravure de Dürer.
Département des Peintures
INV. 1773



Contacts | Credits