Richelieu
2 e étage
Frans Post (1612-1680)
Salle 838

34 paysages brésiliens de Frans Post furent offerts à Louis XIV en 1678 - 1679 par le prince Jean-Maurice de Nassau-Siegen (1604 - 1679), capitaine-général des possessions néerlandaises au Brésil de 1636 à 1644. Depuis le début du XIXe siècle, il n'en subsiste plus dans les collections du Louvre que huit, tous exposés : quatre du fonds initial du prince (voir salle 29), datés 1638 et 1639 et peut-être peints sur place au Brésil, sinon réalisés au retour de Post en Hollande en 1644 à partir de dessins pris sur place (ce dont pourraient témoigner les dates), et quatre autres plus grands, peints quant à eux plus tardivement (vers 1650 - 1655 ?), dans un exotisme quelque peu répétitif et commercial, que Cohen, agent du prince, acheta en 1678 pour étoffer in extremis le don de Jean-Maurice à Louis XIV. Ces paysages évoquent la région de Pernambouc, alors sous domination néerlandaise (jusqu'en 1654), à la pointe nord-est du Brésil.

Frans POST
Leyde, vers 1612 - Haarlem, 1680

Le Rio São Francisco et le fort Maurice
1639
H. : 0,62 m. ; L. : 0,95 m.

Au fond, le fort, dominant la rive nord du fleuve São Francisco, l'un des plus grands cours d'eau brésiliens. Situé dans l'Alagoâs, juste en dessous du Pernambouc, et à la limite du Brésil hollandais, cet ouvrage militaire fut construit en 1637 pour défendre les régions brésiliennes conquises cette année-là sur les Portugais par le prince Jean-Maurice de Nassau.
Au premier plan, un cabiai ou capivara, le plus gros rongeur existant, très peu connu des Européens au XVIIe siècle, d'où sa mise en valeur spectaculaire sur un fond d’immense paysage d’eau et de ciel, vision panoramique et presque monochrome qui ne pouvait que plaire aux contemporains de Van Goyen.
Compris dans le « don » de Jean-Maurice de Nassau à Louis XIV en 1679 et faisant partie du premier fonds personnel du prince.
Inventorié au XIXe siècle comme « Paysage du Sénégal ? ».
Déposé au musée des Colonies à Paris de 1933 à 1950
Département des Peintures
INV. 1727



Contacts | Credits